en trois lettres

24 août 2021 § Poster un commentaire

« Onze écrivain.es nous convient sur les terres qu’ielles ont choisi de fouler à cœur nu. Onze lettres pour défier la distance inhérente à l’exil, pour sentir la présence, bien que muette, de l’autre à qui l’on adresse un dernier mot d’amour, une déclaration d’ennui ou la promesse d’un retour au pays. Onze lettres pour habiter son territoire. »

Le 10 août paraissait au Québec l’ouvrage collectif Prendre pays, aux éditions du Quartz, auquel j’ai contribué avec En trois lettres, un texte adressé à Kyo et aux amours perdus.

Bientôt disponible en France.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement en trois lettres à notes obliques.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :