opacité

13 mai 2016 § Poster un commentaire

 

à voir le pied qui crie
sous l’arbre tordu : trouvons
d’invisibles orphelins
petits globes, billes de verre
avalés par les paupières
fins rideaux de peau

à voir le pied qui crisse
dans l’herbe du temps
mentons levés haut
mentons maintenant

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement opacité à notes obliques.

Méta