dix, onze, douze

16 avril 2018 § Poster un commentaire

 

Ce billet aurait dû paraître il y a plusieurs mois – sur ce blogue règne l’inertie ! Qu’à cela ne tienne, ce n’est pas une raison pour passer certaines joies sous silence. Ainsi l’automne dernier, le vendredi 13 octobre 2017 précisément, la librairie le Port de tête (Montréal) fêtait ses dix ans. Pour souligner l’événement, les libraires ont eu la belle idée de passer commande à dix poètes (+ un), dont ils ont rassemblé les textes, à des fins de publication anniversaire, en un recueil d’affiches. Pour la posterité ? Jolie façon de prolonger le plaisir, en tout cas, puisque publier sur support papier, c’est aussi tenter d’inscrire une parole dans la durée.

Longue vie au Port de tête, ainsi qu’à tous leurs collègues libraires indépendants. Sans eux, on ne l’oublie pas, les auteurs discrets de notre espèce trouveraient moins facilement leurs lecteurs.

Plus d’informations sur la librairie ici.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement dix, onze, douze à notes obliques.

Méta