Je m'appelle Hermine

29 mai 2007 § Poster un commentaire


… et je m’amuse à façonner la muse du peintre. Le résultat sera pour le moins étonnant. Peut-être effrayant. La muse de chiffon finira dans le jardin pendant la fête, sur sa tête de peluche une bouteille fracassée. Elle aura déçu le désir du maître malgré son parfait silence.

Étrange Kokoschka.

Les commentaires sont fermés.

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Je m'appelle Hermine à notes obliques.

Méta