sous l’angle

6 novembre 2013 § 2 Commentaires

 

il n’y a peut-être rien dans ça
pas de motifs changeants ton ciel
sais-tu

pas de pensée sans la sous-langue
qui l’articule
pas de visage possible
sans le masque, ton reflet

s’il n’y avait pas ce mètre carré de bois
où c’est qu’on pourrirait ?

viens donc
arrête de niaiser pis viens
viens que je t’appelle

 

 

§ 2 réponses à sous l’angle

  • domaille dit :

    comment taire?
    plein ciel,ono?
    bravo pour les notes obliques

  • Jack Rackam dit :

    oui je sais je ne suis plus
    déjà celui ou celle
    aux visages possibles dans ces reflets
    des motifs changeant mon ciel

    je suis niaiseux sais-tu
    maladies d’angles
    j’articule mais je vis pourrir
    saoulé de sous-langue
    dans un carré de bois
    ce que la forêt n’est plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement sous l’angle à notes obliques.

Méta