et l’ami qui disparaît

23 août 2017 § Poster un commentaire

 

« Au cœur de cet hiver où les muscles des plus forts ne servent qu’à grelotter, je me pelotonne et je dors. »

Dévadé

Ducharme
© Gallimard

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement et l’ami qui disparaît à notes obliques.

Méta