bleus

15 juin 2008 § 2 Commentaires

J’ai souvenir d’une piscine. J’étais petite. C’était ailleurs qu’à la maison puisque nos parents étaient trop pauvres (ou trop malheureux).

Le jeu était de faire des culbutes au fond de l’eau, le plus grand nombre possible en un souffle. J’en étais à la septième culbute de suite, je gagnais le concours, mais j’étais devenue à mon insu si étourdie que, flottant sur le côté, je n’arrivais plus du tout à distinguer le bleu du ciel du bleu du fond de la piscine. Autrement dit, mon corps ne distinguait plus le haut du bas (qui étaient devenus la gauche et la droite), aussi j’étais prisonnière de cet état et je n’avais plus d’air. Jusqu’à ce qu’une main me sorte de là, une cousine qui se doutait de quelque chose.

Je me demande s’il ne m’arrive pas encore parfois d’hésiter entre le bleu du ciel et le bleu du gouffre.

§ 2 réponses à bleus

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement bleus à notes obliques.

Méta