fins

6 octobre 2008 § 4 Commentaires

Je me disais hier soir, je repensais à ceux qui ont déjà crié à la mort du roman. Je me disais que pour qu’il meurt, il faudrait, il me semble, pouvoir affirmer que tous les autres romans déjà écrits derrière sont morts eux aussi. S’il faut chercher (mais le faut-il?) une part d’éternité en cet univers ridicule, on peut peut-être la trouver là, dans la fiction. Quand le regard et l’imagination de l’humain n’auront plus l’envie ni la capacité de trouver une parole, ou une voix pour s’exprimer, n’auront plus la capacité de se projeter dans une invention pour dire, on pourra peut-être annoncer la fin de quelque chose, mais alors ce sera davantage une fin du monde que la fin du roman… Je ne sais pas.

§ 4 réponses à fins

  • Mo K dit :

    Je vois que tu es prête pour le dernier Huston : L’espèce fabulatrice…

  • exilee dit :

    J’y ai jeté un oeil à la BnF, ça m’a l’air intéressant. Et quand est-ce que je pourrai te lire à nouveau sur La Mosaïque? Je désespère…

  • Mo K dit :

    Ouais, eh bien, je suis bien occupée, ces temps-ci avec mes deux préparations, les garçons et, en plus, B. qui est dans le sprint final de son livre, et qui occupe l’ordinateur tous les soirs… Mais je n’ai pas abandonné !

  • exilee dit :

    Je ne savais pas que B. préparait un livre. C’est une excellente nouvelle. Et vivement que tu fasses l’acquisition de ton propre ordinateur pour la maison! Non mais.

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement fins à notes obliques.

Méta