27 octobre 2021 – dialogue imaginaire avec Albertine Sarrazin

8 décembre 2021 § Poster un commentaire

« Alors, je cours, je cours sans fin parmi les étendues d’arbres, de pierres et d’eau : nue et noire, je m’enfuis en serrant ma jeunesse, sur des pentes chinées d’air et de lumière. » (La Cavale)

J’ai eu le grand plaisir de « dialoguer » avec Albertine Sarrazin mercredi soir 27 octobre, à Grenoble, dans le cadre du séminaire « Femmes d’hier, femmes d’aujourd’hui » de Catherine Mariette. Plaisir de la parole et de la rencontre, si précieux après tous ces mois d’enfermement. Merci encore à Catherine Mariette ainsi qu’aux étudiantes et étudiants pour cet échange vivant.

Morte en 1967 à l’âge de 29 ans, Albertine Sarrazin a passé près du tiers de sa vie en détention. Sans nom, avec pour tout bagage le désamour de ses parents adoptifs, une intelligence aiguë et la volonté d’écrire, elle a su tirer de ces années de captivité un matériau littéraire lumineux et d’une rare intensité.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement 27 octobre 2021 – dialogue imaginaire avec Albertine Sarrazin à notes obliques.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :